La Bibliothèque de l'Assemblée nationale Assemblée nationale du Québec

Bibliothèque de l'Assemblée nationale du Québec

Guide thématique

Chercher dans les guides
L'histoire de l'éducation au Québec : les grands textes politiques et législatifs
Imprimer la page
X
Partager un lien
* Champs obligatoires
Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
Ce champ est obligatoire.
L'adresse courriel est non valide.
Ce champ est obligatoire.
L'adresse courriel est non valide.
Le message doit avoir un maximum de 400 caractères.

Les réformes des années 1960

Les insolences du Frère Untel, 1960

Desbiens, Jean-Paul. Les insolences du Frère Untel. 5e éd. Chicoutimi: Jean-Marie Tremblay, 1960. 103 p. (Les classiques des sciences sociales).
371 .009714 D443 1960

« En 1960, sous le pseudonyme du frère Untel, Jean-Paul Desbiens se livre à une critique mordante de la société québécoise, attaquant la pauvreté de la pensée, dénonçant la religion marquée par la peur et pourfendant le système d'enseignement qu'il juge archaïque. Desbiens propose également des pistes de réforme dans cet ouvrage qui sera précurseur des bouleversements de la Révolution tranquille. »

Source du résumé: Guay, Jean-Herman (dir.). Publication des « Insolences du frère Untel de Jean-Paul Desbiens. Dans Bilan du siècle [Consulté le 30 janvier 2013].

Rapport Parent, 1963-1966

Commission royale d'enquête sur l'enseignement dans la province de Québec. Rapport de la Commission royale d'enquête sur l'enseignement dans la province de Québec. Québec: Marcelle Bergeron, 1963-1966. 5 v. (Les classiques des sciences sociales).
A11D6 A28 E38 1963-66
Connu également sous le titre: Rapport Parent.

« En 1961, le gouvernement provincial institue la « Commission royale d'enquête sur l'enseignement », appelée commission Parent, du nom de son président, Mgr. Alphonse-Marie Parent, vice-recteur de l'Université Laval. Au cours de leurs travaux, les commissaires reçoivent plus de 300 mémoires et visitent plusieurs établissements d'enseignement à l'extérieur du Québec. Les recommandations de cette commission jouent un rôle majeur dans la restructuration du système scolaire. »

Source du résumé: Québec (Province). Ministère de l'éducation. Historique : La réforme des années 60. [Consulté le 2 mars 2007].

Création du ministère de l'Éducation et du Conseil supérieur de l'éducation, 1964

Lesage, Jean; Johnson, Daniel; Gérin-Lajoie, Paul; Gervais, Albert; Bertrand, Jean-Jacques; Lizotte, Fernand; Hanley, Frank. Deuxième lecture du bill 60 proposant la création d'un ministère de l'Éducation. Dans Débats de l'Assemblée législative du Québec. Québec: L'Assemblée, 1964, p. 238-275.
A11A8 A22 1964 1
Débats du 23 janvier et du 5 février 1964
Suivi de: 5 février 1964, p. 653-668 : interventions de M. Jean Lesage, M. Albert Gervais et M. François Boulais (troisième lecture).

« Conformément aux recommandations de la Commission royale d'enquête sur l'enseignement (commission Parent), le premier ministre Jean Lesage dépose en chambre, en juin 1963, un projet de loi créant un ministère de l'Éducation. L'Union nationale réagit avec violence, accusant le gouvernement de vouloir précipiter les choses en fin de session. Finalement, le premier ministre annonce que l'étude du projet de loi est reportée à la prochaine session. Alors que les autorités religieuses poursuivent des négociations avec le gouvernement, le ministre de la Jeunesse, Paul Gérin-Lajoie, effectue une tournée d'information à travers la province. Lorsque le projet de loi est réintroduit en janvier 1964, l'Opposition, tout en se disant d'accord avec la création du ministère, propose plusieurs amendements; tous sont défaits, ce qui conduit l'Union nationale à voter contre le projet de loi en troisième lecture. Dès le mois de mai 1964, Paul Gérin-Lajoie devient premier titulaire du nouveau ministère. »

Source du résumé: Bélanger, Réal; Jones, Richard; Vallières, Marc. Les grands débats parlementaires, 1792-1992. Sainte-Foy, Québec : Presses de l'Université Laval ; Québec : L'Assemblée nationale, 1994, p. 334.


Loi instituant le ministère de l'Éducation et le Conseil supérieur de l'éducation.
Dans Statuts de la province de Québec, 12-13 Elizabeth II, Chap. 15. Québec: Rédempti Paradis, imprimeur de sa très excellente majesté le roi, 1964, p. 89-109.
347.140822 Q3 1963/64

« Le projet de loi 60 vise à créer le premier ministère de l'Éducation du Québec. Devant une vague de protestations, le gouvernement libéral de Jean Lesage décide cependant de le retirer momentanément et demande aux différents groupes de faire connaître leurs positions. Ce n'est qu'un recul temporaire. S'appuyant sur les recommandations du premier tome du rapport de la Commission Parent, le gouvernement reviendra à la charge. C'est finalement en janvier 1964 que la Loi 60 sur la création d'un ministère de l'Éducation sera votée par l'Assemblée législative. Son premier titulaire, Paul-Gérin Lajoie, sera assermenté le 13 mai. »

Source du résumé: Guay, Jean-Herman (dir.). Dépôt du projet de loi 60 à l'Assemblée législative du Québec. Dans Bilan du siècle. [Consulté le 31 janvier 2013].

Création des collèges d'enseignement général et professionnel, 1967

Loi des collèges d'enseignement général et professionnel. Dans Statuts de la province de Québec, 15-16 Elizabeth II, Chap. 71. Québec: Rédempti Paradis, imprimeur de sa très excellente majesté le roi, 1967, p. 393-401.
347.140822 Q3 1966/67

« Cette loi permet l'établissement, dès septembre 1967, des douze premiers cégeps, auxquels s'intègrent les divers instituts et écoles spécialisés, en même temps que s'élaborent les nouveaux programmes d'études collégiales : onze autres s'ajouteront en septembre 1968. »

Source du résumé: Journées-hommage, 17 et 18 novembre 2004 : 40e anniversaire de la création du Ministère de l'éducation du Québec 1964-2004. Québec : Fondation du Patrimoine Laurentien : Ministère de l'éducation, 2004, p. 11.

Loi de l'enseignement privé, 1968

Loi de l'enseignement privé. Dans Statuts de la province de Québec, 16-17 Elizabeth II, Chap. 67. Québec: Roch Lefebvre, imprimeur de la Reine, 1968, p. 445-464.
347.140822 Q3 1967/68

« Avec l'adoption de la Loi de l'enseignement privé en 1968, les institutions indépendantes déclarées d'intérêt public obtiennent de substantielles subventions gouvernementales. Leur survie et même leur développement sont ainsi assurés. En 1970, les écoles privées instruisent plus de 60 000 élèves de la maternelle au collégial; c'est 3,7% de l'effectif étudiant de tout le Québec. En 1983, elles en accueillent près de 108 000, soit 8,3% des élèves. »

Source du résumé: Dufour, Andrée. Histoire de l'éducation au Québec. Montréal : Boréal, 1997, p. 94.

Loi de l'Université du Québec, 1968

Loi de l'Université du Québec. Dans Dans Statuts de la province de Québec, 16-17 Elizabeth II, Chap. 66. Québec: Roch Lefebvre, imprimeur de la Reine, 1968, p. 429-444.
347.140822 Q3 1967/68

« Le réseau de l’Université du Québec est issu de la réforme du système d’éducation au Québec proposée par la Commission d’enquête sur l’éducation (commission Parent) et constitue un élément vital de son développement, comme le stipule sa triple mission, qui est de : favoriser l’accessibilité à la formation universitaire, contribuer au développement scientifique du Québec et participer au développement de ses régions. »

Source du résumé: Réseau de l'Université du Québec. Dans L'Encyclopédie canadienne. [Consulté le 28 novembre 2018]

X